Projets à soutenir

L’environnement étant une cause chère à mon cœur, j’ai décidé de reverser 5% par toile achetée à une association. Je vous propose également de choisir vers quelle association le don de votre achat ira. Je vous présente ci-dessous les associations sélectionnées par mes soins.

La Sea Shepherd Conservation Society (SSCS) est une organisation non gouvernementale internationale maritime à but non lucratif, vouée à la protection des écosystèmes marins et de la biodiversité. Elle est particulièrement engagée dans la lutte contre la pêche illégale, la chasse à la baleine, la chasse aux dauphins au Japon, la chasse aux globicéphales aux îles Féroé, la chasse aux phoques et la surpêche liée à la pêche industrielle.

L’Association pour la protection des animaux sauvages est une association française de protection de l’environnement. Elle œuvre pour la protection de la faune sauvage et pour la préservation du patrimoine naturel. Elle mène des campagnes d’information pour mobiliser l’opinion publique, interpeller les élus et les décideurs, et sensibiliser tous les publics à la nécessité de protéger les milieux naturels et les espèces. Depuis 2014, elle gère des réserves naturelles en France.

Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW en anglais pour International Fund for Animal Welfare) est une ONG de protection animale dotée du statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations unies. Les campagnes internationales d’IFAW sont centrées sur la fourniture d’aide d’urgence aux animaux en détresse, la protection des baleines, des éléphants ainsi que la lutte contre le braconnage et le trafic d’animaux.

Notre affaire à tous est une association loi de 1901 (à but non lucratif) utilisant le droit comme levier pour la lutte contre le changement climatique. Elle vise à faire vivre la justice climatique en renforçant la législation environnementale et les droits de la nature, avec différentes propositions pour changer le droit français et appliquer les accords internationaux. Notamment, il s’agit de se battre « pour la protection des communs et contre les écocides ».